CHILLY-MAZARIN

17271 habitants. Les Chiroquois. 557 ha. Paris est à 18 km. La ville est arrosée par l’Yvette et le Rû du Bief.

Historique

Chilly-Mazarin porte en son nom même un passé historique chargé. C’est en 1822, en souVenir de la nièce du Cardinal Mazarin, Hortense Mancini, que Chailly devient Chilly-Mazarin. Mais on connaissait déjà Chilly-Mazarin au VIe siècle alors que saint Eloi, ministre averti et observateur du bon Roi Dagobert, y avait une maison sur les bords de l’Yvette. Comme partout en France, ou presque, ChillyMazarin a vu s’ériger une église, consacrée à Saint Etienne, aux XIIe et XIIIe siècles, sur des fondations qui dateraient du VIe. Au XVIe siècle, Michel Gaillard fit construire un deuxième château et en 1596, la seigneurie fut acquise par Martin Ruze de Beaulieu. Le fils d’icelui posa d’ailleurs en 1628 la première pierre d’un troisième château. Le tombeau du -20 père est à l’église et la plaque commémorative du château du rejeton se trouve dans le parc de l’actuelle Mairie. C’est au XIXe siècle que l’on reparle de ChillyMazarin avec la duchesse de Mazarin qui vendit le château en 1804 à son intendant qui le fit abattre. En 1814, 6 000 cosaques s’instal817 lent dans le village, et, en 1870, il est occupé par plusieurs corps armés bavarois ou silésiens. « Vestige du boum dans les transports de la Ona deuxième moitié du 19e siècle, le petit train « L’Arpajonnais » fonctionne depuis 1893 et possède deux haltes à Chilly-Mazarin.

Environnement culturel

Chilly-Mazarin est fière de sa médiathèque Albert Camus. Elle comprend une bibliothède que de 32 000 ouvrages et d’une centaine de périodiques cernant tous les domaines et s’adressant aux adultes comme aux jeunes, le tout sur une surface de 1 200 m2. Mais aussi une discothèque depuis 1986 forte de plus de ce 5 000 documents sonores à emporter ou à écouter sur place. Pour une meilleure qualité du service public, la médiathèque est informatisée.

Chilly-Mazarin possède aussi un conservatoire de musique et de danse. On peut y pratiquer le chant, la flûte à bec, la flûte traversière, le hautbois, la clarinette, le saxophone, la trompette, le trombone, les percussions, la batterie, le violon, l’alto, le violoncelle, la guitare classique, la guitare basse, le piano, l’accordéon, l’orgue électronique, le synthétiseur, l’orgue-accordéon, le chant choral, le jazz et le rock, la danse classique, et la danse modern-jazz. C’est sans doute à la M.J.C. que se manifeste le mieux le dynamisme de Chilly-Mazarin. Au fil des années, elle a su devenir une maison ouverte à tous, et jouer pleinement son rôle d’animation culturelle et d’éducation populaire. Ceci à travers les activités nombreuses et diverses, une cinquantaine des cours de langues aux claquettes, en passant par l’art floral, le travail du cuir, la gravure, les jeux de rôles, la peinture sur soie ou la spéléologie, pour ne citer que les plus originales. A travers aussi les spectacles produits, concerts, expositions, pièces de théâtre, etc.

Enfin, il faut parler du cinéma FrançoisTruffaut, dont la gestion est assurée par l’Association François-Truffaut constituée en octobre 1986. Son but est de défendre une autre idée du cinéma, un cinéma de qualité, une programmation capable de construire un public, de former à la qualité de l’image, l’intéresser et le motiver à prendre en charge son propre cinéma. Le « François Truffaut » est conçu en salle polyvalente et permet donc la présentation, en dehors des films, de différents programmes culturels.

Promenades

Ce qui caractérise le tourisme chiroquois, c’est sans nul doute ses liens privilégiés avec l’histoire de la ville. Si vous partez à la découverte de ce passé, vos pas vous amèneront jusqu’au Parc de la Mairie, aménagé à la française devant la maison bourgeoise du 19e et 20 cle, et à l’anglaise à l’arrière du château Vous pourrez pousser aussi jusqu’au domaine de Bel Abord avec ses jardins à la franc sa pièce d’eau. Mais vous ne pourrez visiter qu’une partie du château, le reste étant domaine privé. Chilly-Mazarin offre aussi deux jolis regard d’eau datant de Louis XVIII, et le côté bucolique du bois de Saint-Eloi et des bords verdoyants de l’Yvette.

Équipements sportifs

Le sport tient une grande place à Chilly. La ville possède une piscine à toit ouvrant. On trouve aussi trois gymnases : le gymnase de Chardonnerets avec un dojo pour le judo et une salle d’escrime, le gymnase Pierre-de-Coubertin et le gymnase du Parc. On ajoutera à tout ça une  une salle omnisport dédiée au roi des Jenny Olympiques de 1936 à Berlin, Jess Owens un club hippique avec manège couvert, treize courts de tennis au sein du club, un terrain de football en gazon synthétique et trois terrains engazonnés (rugby, football), pour 17 clubs sportifs. Les Chiroquois peuvent ainsi s’adonner à un grand nombre de sports : Billard, cyclisme, football, gymnastique, judo, pétanque et provençale, tennis, tennis de table, volley-bal, tir à l’arc, aikido, bi-cross, pêche, rugby, natation, water-polo, escrime, twirling-bâton, gymnastique rythmique et sportive, handball, basketball, karaté, équitation.

Aspect économique

Loin d’être engoncée dans son passé historique, Chilly-Mazarin est bien de son époque. Le projet de réaménagement complet du quartier de la place de la Libération en atteste. Il doit permettre de compléter l’effort important d’équipements culturels et sociaux réalisés dans le vieux Chilly en créant un pôle d’activités commerciales autour du marché forain. L’été 88 a vu aussi la mise en place d’un passage piéton souterrain entre le Nord et le Sud de la commune et un autre reliant directement la Gare de Chilly-Mazarin à la zone d’activite de la Vigne aux Loups. Ces transformations témoignent du souci constant d’assurer la sécurité des Chiroquois. Chilly-Mazarin, c’est aussi près de 350 artisans et commerçants et une cinquantaine d’entreprises industrielles installées sur trois zones d’activités différentes : zone industrielle de la Vigne aux Loups, Champarts et Chemin Blanc. 

Moyen d’accès 

Par la SNCF, sur la ligne Versailles-Chantier – Paris-Austerlitz – Saint-Michel Invalides – Versailles Rive Gauche

Par la RATP, trois lignes de bus desservent la commune : 297 Paris (Porte d’Orléans) par l’autoroute du Sud et par la nationale 20 – 199 Massy (RER vers Châtelet) – 285C Villejuif (métro ligne 7)